Ma petite histoire...

 

Je me souviens avoir toujours peint dessiné, tricoté, crocheté....Je me souviens de la  boite de perles que me donnait ma mère pour occuper mes mains avides de créer, et de  feutres offerts par mon père. Boites de boutons,gants de s de mes grands-mères, un grand-père architecte et les merveilleux dessins qu'il produisait.

    Voilà ce que je veux faire, apprendre à créer au fil des désirs et des outils qui me sont proposés.

    Un chemin d’autodidacte, un premier prix de peinture à l’huile à 16 ans, remis par Haroun Tazieff à Mirmande, stages professionnels de mosaïque en Vénétie (Spilimbergo du Friul), apprentissage de la fresque  et puis, l’ apprentissage des outils de base indispensables à l’expression de mes émotions, dessin , techniques picturales "école Empreinte à Valence".

1992, naissance de ma fille Pauline !

EN 1999, un incendie total de notre habitation et de mes travaux , me fait bifurquer vers d'autres aventures , reconstruction de notre habitation, maçonnerie et chantier de décors en peinture auprès de Luigi (mon époux décédé en 2013).

    En 2012, j'éprouve le besoin de vivre mon rêve de cuisine, je postule donc comme cuisinière et rencontre Didier, "chef de cuisine" qui va me permettre de vivre cette passion en nous offrant le restaurant "Poivre d’âne", que nous tenons jusqu'en 2016. Plusieurs "expériences"de cuisine plus tard, me revient une grande soif de liberté d'imaginer et de créer.

    Aujourd'hui 2019,c'est une démarche d'ouverture du cœur qui me fait exprimer de manière intuitives ces images projetées du dedans. Je désire à nouveau peindre, coller, recoudre,  panser et offrir à mes peintures des bijoux 

Frédérique Francesconi